Est-il possible d’infecter un échantillon de sang ou de liquide céphalo-rachidien avec des bactéries, virus ou champignons à des fins expérimentales?