Est-il illégal de subir un test de dépistage de drogues lorsque vous suivez un traitement contre la douleur?

Que se passe-t-il lorsqu’une personne doit subir un dépistage de drogues alors qu’elle prend actuellement des médicaments susceptibles d’avoir un potentiel narcotique ou d’abus (États-Unis), c’est-à-dire qu’un MRO est désigné.

Un agent de révision médicale est généralement un médecin dont le rôle est d’examiner les résultats bruts du test en toute confiance et de déterminer si des médicaments non autorisés sont présents.

Le concept est le MRO protégera la confidentialité des patients en ne divulguant que des médicaments non autorisés découverts dans l’urine, le sang, etc.

Donc, si vous êtes sur le MMTP et que vous êtes tenu de donner un échantillon d’urine, vous devez d’abord demander qui est le MRO et s’il n’y en a pas, demandez-en un avant de donner votre échantillon.

Ce n’est pas illégal mais si vous avez un narcotique prescrit, le test sera positif. Cependant, vous les informerez que vous prenez des médicaments sur ordonnance et que vous avez la preuve que vous prenez une dose légale pour des raisons médicales. Le résultat positif pour cette catégorie de médicaments sera généralement annulé.

Mon médecin spécialiste de la gestion de la douleur teste mes urines tous les quelques mois pour s’assurer que je prends mes médicaments contre la douleur et seulement mes médicaments contre la douleur.