Quels sont certains des défis des hôpitaux aujourd’hui?

Les unions. Je sais que je vais avoir des réactions à ce sujet, mais je méprise vraiment les syndicats. D’après mon expérience personnelle, ils sont plutôt inutiles quand vous êtes un bon employé (parce que vous n’en avez pas besoin quand vous faites bien votre travail), mais ils protègent les mauvais employés. Dans mon ministère, par exemple, il y a une certaine employée qui vient d’être réorganisée d’une unité à l’autre parce qu’elle a reçu tellement de plaintes de ses ministères précédents. Elle se présente tard, quitte tôt, se cache dans les bureaux et joue à des jeux sur son téléphone, et a été verbalement inappropriée à plusieurs reprises. Mais la virons-nous et amènerons-nous quelqu’un de nouveau qui serait reconnaissant pour un bon travail? Non, parce que l’union se bat pour elle. Ce n’est pas un incident isolé, cela dure depuis des années. Et elle n’est qu’une personne, je connais d’autres personnes qui ne devraient tout simplement pas travailler avec des personnes vulnérables, mais encore une fois, le syndicat les protège. C’est juste triste.