Les crises sensorielles progressent-elles toujours vers des crises où l’on perd conscience?